Le 8 mai, le dirigeant de l’un des tout premiers groupes industriels danois a repris ses « causeries » aux médias sur le thème « seuls les plus forts doivent survivre ». « Les hommes politiques ne font pas les réformes qui s’imposent et laissent aux décideurs de la politique monétaire le soin de régler les problèmes économiques auxquels doivent faire face beaucoup d’États dont la productivité est faible ainsi que leur niveau d’investissement », souligne Nils...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous