Le bilan est mitigé. Avec cinq lignes pour le trafic de marchandises conteneurisées, le port de Gênes montre un intérêt particulier pour l’Afrique de l’Ouest. Le volume de trafic réalisé l’an dernier en direction de la côte occidentale est estimé à 580 690 t au chapitre des exportations, et à 796 677 t à celui des importations. Sur les deux dernières années, ces trafics ont en moyenne augmenté. « Certains pays marchent mieux que d’autres qui étaient...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous