« Le marché africain, très prometteur, reste très dépendant du transport maritime dans ses échanges, observe Arnaud Rieutort, directeur commercial du port de Sète. C’est dans cette perspective que d’énormes investissements sont en cours de réalisation pour moderniser ses ports, le dernier en date étant celui de Kribi au Cameroun concédé à des groupes français. » Un appel à projets début mai Pour capter ces flux futurs, l’appel à projet pour la...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous