La chute des importations de ferrailles est la conséquence de la crise de l’industrie sidérurgique dans le Pays basque espagnol et de la fermeture de l’usine d’ArcelorMittal située à Zumarraga dans la province du Guipuzcoa. Cet effondrement brutal explique le recul du trafic portuaire total, de 8 % à 0,8 Mt, pendant le premier trimestre. De ce fait, le processus de reprise du trafic, enclenché en 2014 (+ 18,5 %) et poursuivi en 2015 (+ 8 %), est remis en cause. D’autres baisses ont été enregistrées:...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous