Pour les armateurs, l’accessibilité des porte-conteneurs de 14 000 EVP par ce nouveau canal devrait susciter des réflexions sur les services qui relient l’Asie, l’Amérique du Nord et du centre et l’Europe. Du côté des autorités portuaires et des manutentionnaires, l’entrée dans les eaux caribéennes de ces nouveaux navires pourrait modifier le rôle des places portuaires: devenir le hub international de connexion entre l’Asie, les Amériques et l’Europe. Dès le début de la...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous