Selon les écologistes, le projet minier à ciel ouvert de Carmichael Coal (qui deviendrait, s’il se réalise, la plus grande mine du monde) représente une lourde menace pour l’environnement. Avec une capacité annuelle de 60 Mt de charbon générant 127 Mt de CO 2 (l’équivalent des émissions d’un pays comme la Belgique), 35 000 ha seront concernés et 297 Mm 3 d’eau prélevés sur les aquifères locaux. Les Australiens craignent notamment une pollution des eaux souterraines et de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous