Si certains secteurs comme les vracs solides non agroalimentaires (ferraille, ciment, sables) affichent une progression de près de 21 000 t à 106 182 t, soit 62 % de mieux, d’autres, par contre, comme les vracs solides agroalimentaires, principalement les graines de soja, une des activités majeures du port du Ponant, sont en chute sévère, perdant 111 318 t à 162 315 t, soit -41 %. Si les vracs solides agroalimentaires sont à l’étale, les carburants et gaz liquéfiés sont en retrait de 18 %, perdant 33 700 t...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous