Fin mars, le port de Bayonne a généré près de 600 000 t de flux de marchandises, soit près de 5 % (+ 40 000 t) de plus que l’an dernier. Le différentiel avec le premier trimestre 2015 est encore plus marqué (+ 100 000 t). « On inverse la courbe. Les investissements réalisés sur les infrastructures et pour améliorer les coûts portuaires portent leurs fruits. On redevient compétitifs », estime Georges Strullu de la CCI Bayonne Pays basque. Des perspectives se dessinent Si, en ce début d...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous