La CGT des marins du Grand Ouest a fait part de son indignation suite à un arrêt de la cour de Cassation le 12 octobre 2017 concernant la faute inexcusable de l’employeur en lien avec l’amiante. Depuis le 6 mai 2011, une décision du Conseil constitutionnel a ouvert aux marins atteints d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail en lien avec l’amiante la possibilité de lancer une action en justice pour faire reconnaître la faute inexcusable de l’employeur (FIE) à l’origine de l’accident ou de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous