La politique maritime se résume malheureusement en France à une succession de stratégies qui, sans manquer d’ambitions, manque de constance. La mer est éternellement redécouverte à tel point que ces errements ont même pu faire dire que, de la deuxième puissance maritime mondiale, nous sommes devenus la « deuxième impuissance maritime mondiale ». La mer est une politique publique en construction mais elle est exigeante. Elle ne souffre plus qu’on rappelle les 11 millions de km 2 de responsabilité que...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous