Lien de cause à effet, l’annonce de la baisse du chiffre d’affaires et des résultats du groupe de construction navale Hyundai Heavy Industries a fait l’effet d’une bombe dès le lendemain à la bourse de Séoul. L’action du groupe a plongé de 30 %. S’affichant aujourd’hui comme le premier chantier naval au monde, Hyundai Heavy Industries doit faire face à un marché hautement concurrentiel. Il subit les effets de ces deux homologues coréens, Samsung et Daewoo, d’une part, mais aussi de...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous