Chez Grimaldi, on a d’emblée fait preuve de réalisme en jouant la carte du « scrubber ». Déjà 35 des navires ont cet équipement à bord et d’autres le seront au fur et à mesure des livraisons. Selon Emanuele Grimaldi, des navires sont actuellement adaptés à la propulsion au GNL, mais ce n’est pas la panacée. D’une part, cela ne supprime pas totalement les émissions, d’autre part, tous les ports ne seront pas adaptés dans des délais impartis à ce type de...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous