En ce début d’années, l’heure est au bilan. La fameuse « cure de la mer » mise en place par le ministre des Infrastructures et des Transports Graziano Delrio semble avoir porté une partie de ses fruits. Car si de nombreux patrons des autorités portuaires se plaignent de leur manque d’autonomie économique, en revanche tous estiment que le regroupement de certains ports qui a entrainé une diminution du nombre d’autorités est une « bonne chose » qui permet de rationnaliser les investissements. Reste...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous