Le 24 janvier, les services de vigilance conte les crues annoncent une progression du niveau de la Seine pendant trois jours. Dans les autres bassins français, la Garonne, le haut Rhône et dans le nord, la navigation est fermée en certains endroits. Pour Didier Léandri, président du Comité des armateurs fluviaux, cette crûe intervient alors que le secteur était en pleine reprise économique. « Devant l’ampleur du phénomène, le Comité des Armateurs Fluviaux demande la déclaration de catastrophe...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous