Lancé en 2013 par le gouvernement chinois, le projet OBOR (One Belt One Road) s’inscirt dans la volonté du gouvernement de l’Empire du milieu de renforcer les liaison entre l’Asie, les pays d’Asie centrale et l’Europe. Des deux alternatives proposées, l’une par la mer et l’autre par voie ferroviaire, le gouvernement chinois ne lésine pas sur le financement de réhabilitation et de création de nouvelles infrastructures de transport. Si d’aucuns restent sceptiques sur les intentions réelles du...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous