Les discussions qui reprendront en mai devraient permettre de déboucher sur une plus grande coopération entre Anvers et Zeebrugge, voire une fusion des deux ports. Chacun énonce ses arguments. Des négociations qui interviennent, pour certains, dans le contexte des prochaines élections communales. Au chapitre des arguments zeebrugeois en faveur de la fusion, cela se traduirait par une économie pour les armateurs et les chargeurs, qui se répercuterait par une baisse de moitié des droits de port et une diminution des implications...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous