CMA CGM, qui vient d’accueillir dans sa flotte le deuxième (Le Mermoz) des trois porte-conteneurs de plus de 20 000 EVP, plus grand navire battant pavillon français, a enregistré au premier trimestre une perte nette de 77 M$, en dépit d’une croissance de son activité de 17 % (5,41 Md$ de chiffre d’affaires, 4,6 Md€) et des volumes transportés de 15 %, à 4,95 MEVP, en partie grâce aux flux tirés d’Ocean Alliance, accord conclu avec les trois principaux armateurs asiatiques. Cela n’a toutefois pas...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous