À la conjoncture en pointillés viennent se greffer des défis liés au déferlement technologique (Blockchain, big data, intelligence artificielle, objets connectés…). Mais aussi au gigantisme des places portuaires (les explosions en août 2015 sur le port chinois de Tianjin ont coûté entre 3 à 3,5 Md$) et des navires (qui implique de fait plus de co-assureurs), au développement du feedering (qui accroît le risque de transbordement), aux aléas climatiques (dont l’incidence financière est de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous