« Une année médiocre! », s’accordent les acteurs du transport de céréales sur le port de Nantes-Saint-Nazaire. « Sur cette campagne, nous avons fait 205 000 t de blé à l’export, c’est mieux que la catastrophique année de 2016, mais on reste dans la fourchette basse d’une année normale, qui se situe, pour nous, aux alentours de 250 000 t », indique Yves-Marie Roué, directeur des activités Vrac chez le logisticien Idéa, à Saint-Nazaire, où l’entreprise...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous