Il y a un an, les Assises de l’Économie de la Mer au Havre avaient quelque peu éclipsé le premier Comité interministériel à Brest. Notamment parce que le Premier ministre, alors en poste de quelques mois, avait donné au Havre les grandes lignes directrices de sa politique maritime et portuaire et appelé à des réformes tant dans le modèle économique que dans la gouvernance des grands ports maritimes (GPM) auxquels il demandait de passer d’un « modèle d’aménageur »...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous