Le partage de navires devait contribuer à optimiser les coefficients de remplissage, qui autrement, auraient été très faibles. Au cours de la période 2015-2017, il y a eu en moyenne 22 voyages à vide par an sur la voie commerciale transpacifique et 13 à14 sur la route Est-Ouest. En moyenne, environ 30 % de ces « départs à blanc » étaient connus moins de quatre semaines à l’avance, engendrant inévitablement des répercussions sur la supply chain. L’ITF mentionne une analyse men...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous