Le ro-ro est une activité au fort potentiel à en juger par l’âpre concurrence que se livrent les acteurs en Méditerranée. Le groupe Onorato (Moby-Tirrenia) introduit deux ro-ro d’une capacité supérieure sur les routes Gênes-Livourne et Naples-Catania-Malte. MSC a pris le contrôle de Linea Messina qui opère sur Trieste-Izmir et Gioia Tauro-Tunis-Anvers. DFDS a absorbé la turque U.N. Ro-Ro et exploite 12 rouliers, escalant en Turquie, Italie, Grèce et France… Ne risque-t-on pas la surcapacit...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous