Inquiétante évolution ou adaptation naturelle à une époque impulsive et volatile? « Les officiers de la marine marchande ne sont plus tout à fait ce qu’ils étaient. Si les aînés passaient souvent leur vie à naviguer, les nouvelles générations ont tendance à se reconvertir précocement dans des carrières terrestres », introduisent Gérard Podevin et Anne Delanoë, auteurs d’une étude * publiée par le Céreq, le Centre d’études et de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous