« Ce qu’on vous souhaite, c’est beaucoup de trains. Mais des trains à l’heure ». La boutade, lancée à l’attention du président de la SNCF Guillaume Pepy, a fait rire les participants à la cérémonie de lancement d’une seconde autoroute ferroviaire à Calais le 6 novembre. Elle émane d’un cadre de Lannutti, un peu échaudé par le manque de régularité de ses trains complets à destination de l’Italie, mais plein d’espoirs pour la ré...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous