« Un seul opérateur desservait le port, comme partout ailleurs », rappelle Philippe Guillard, président de l’OFP dont Port Atlantique La Rochelle s’est doté en octobre 2010. Le premier de France. « Pour accompagner notre développement, nous voulions activer une saine concurrence et obtenir une pluralité de l’offre. » Avec l’OFP, La Rochelle suscitait cette concurrence, donc des clients, donc des contrats. Fin 2017, l’objectif était atteint. Le Grand Port maritime est désormais desservi par...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous