Flexibilité, absence de ruptures de charge, et faible coût pour les distances réduites font de la route le principal mode terrestre pour les pré et post-acheminements terrestres des conteneurs à destination ou en provenance des ports maritimes. Les modes massifiés – fluvial et ferroviaire – offrent cependant des avantages compétitifs aux ports qui ont mis en pratique l’adage devenu un mantra: « la bataille portuaire se gagne à terre ». Les principaux ports de la rangée nord-européenne ont en...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous