La nomination du maire de Hambourg Olaf Scholz, bon connaisseur des problématiques portuaires et logistiques, au poste de ministre fédéral des Finances, est-elle la raison pour laquelle les Allemands s’activent pour abolir certaines barrières fiscales qui constituent depuis longtemps une épine dans le pied des entreprises et centres logistiques allemands? Toujours est-il que le 28 novembre dernier, un groupe de réflexion constitué de représentants des ministères des finances régionaux et fédéral, de l...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous