À l’été 2016, Atlantic Refit Center et Compositeworks signaient leur rapprochement. L’alliance de l’entreprise rochelaise et de celle de La Ciotat était née d’un appel à projets lancé deux ans auparavant par le port de La Rochelle pour l’utilisation de sa forme de radoub de 176 m de long. Ben Mennen, dirigeant de Compositeworks, assurait que le marché des méga-yachts était en pleine expansion, tant par le nombre d’unités construites que par la taille des yachts. Il expliquait aussi...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous