« L’industrie chinoise de la construction navale a peut-être gagné la bataille du carnet de commandes, mais pas celle de la fabrication des navires haut de gamme ». La phrase a été prononcée récemment par Bao Zhangjing. Le directeur adjoint d’une unité de recherche du puissant conglomérat public chinois China State Shipbuilding Corp (CSSC), parmi les premiers des chantiers navals mondiaux, faisait sans doute allusion à la Corée du Sud mais elle aurait pu être prononcée par un Europ...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous