Émettant moins de CO 2 à la tonne transportée, le fluvial est un mode de transport « environnementalement » vertueux. Mais, au fil des nouvelles normes, les tracteurs routiers se faisant de moins en moins polluants, le fluvial perd peu à peu cet avantage, en particulier en ce qui concerne les émissions d’oxydes de soufre (SOx) et d’oxydes d’azote (NOx). C’est pourquoi la nouvelle norme européenne sur les émissions polluantes des engins mobiles non-routier (EMNR), qui réduit drastiquement les seuils...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous