In extremis, la Commission européenne a ajouté six nouveaux chantiers à sa liste d’installations agréées. Et pour la première fois, elle intègre trois chantiers navals situés en dehors de l’UE, tous turcs, à savoir Leyal Gemi Ltd., Leyal Demtas et International Shipbreaking Ltd., basés à Izmir. Le chantiers finlandais Turku Repair Yard, l’italien San Giorgio del Porto et le danois Modern American Recycling Services Europe figurent également parmi les nouveaux entrants. Depuis le 1 er janvier...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous