Après plusieurs mois de dialogues infertiles, de tensions et de mouvements sociaux, une issue a vu le jour début décembre pour assurer de nouveau la pérennité des chargements et déchargement de marchandises sur les quais bordelais. Une nouvelle filiale, 100 % Grand Port maritime de Bordeaux (GPMB), dénommée BOP, Bordeaux Opérations Portuaires, est désormais le nouvel employeur et gestionnaire du personnel grutier, avec un effectif de 26 salariés et un capital de 1,2 M€. Faute d’offres privées, le...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous