« Avec l’Union portuaire rouennaise et le port du Havre, nous travaillons à faire de Rouen un hub destiné aux conteneurs en priorité pour développer les flux import », plante Nicolas Occis, DG du port de Rouen. Parmi les « ingrédients au service de ce projet », une plateforme (Rouen Vallée de Seine Logistique, RVSL Amont) qui pourra accueillir 60 000 à 80 000 m 2 d’entrepôts logistiques en complément de ceux du Havre. Un appel à projet est en cours pour l’attribution des parcelles au...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous