Avec 2,35 Mt en 2018, le trafic à Bayonne s’est maintenu malgré une conjoncture difficile (2,364 Mt en 2017). Représentant un tiers des tonnages maritimes de la place, les flux de l’aciérie Celsa restent constants avec 230 000 t pour les ferrailles et 526 000 t pour les billettes. Dans ce secteur, cependant, le démarrage en 2018 de l’activité d’un nouvel industriel, Laminoir des Landes, fait date. Si son trafic de brames d’acier n’a été que 30 000 t en 2018, il devrait prendre son envol en 2019 avec...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous