À Cherbourg, l’activité fret repose essentiellement sur l’activité des ferries et le bal des poids-lourds. Si le vrac et notamment la ferraille ont pu casser à un moment le train-train cherbourgeois, il n’en estplus rien aujourd’hui. Sur un peu plus de 1,5 Mt de marchandises embarquées ou débarquées, un peu plus de 1 million sont à destination ou en provenance de l’Irlande et 572 000 t du Royaume-Uni. Des marchandises dont le premier flux est le roulier, avec 47 641 poids-lourds engagés en 2018 dont...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous