Les exportations de céréales ont augmenté de 23 % en 2018, dopant tout le trafic portuaire qui progresse globalement de 12,5 %. Il est vrai que la mauvaise récolte de 2016 avait fortement impacté l’activité portuaire sur la fin de cette année-là et le début de la suivante. Les récoltes de 2017 et 2018 ont été nettement meilleures et ont permis au trafic de reprendre son cours normal, même si les chargements ont tourné plutôt au ralenti fin 2018, les producteurs attendant que les grains...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous