Conforté par la réorganisation des alliances maritimes, épargné par les typhons et le conflit commercial entre la Chine et les États-Unis, Singapour a en 2018 battu un nouveau record avec un trafic de 36,6 MEVP, soit une hausse de 8,7 %. Cependant le volume d’activité totale du port n’a augmenté que de manière marginale (+ 2,3 Mt), s’établissant à 630 Mt car le vrac n’a pas suivi le rythme. Si le port reste la première place mondiale de soutage, les ventes ont perdu un million de tonnes par...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous