Selon l’AMT, Autorité de la mobilité et des transports, le recul de l’activité portuaire résulte pour une bonne part de la diminution des importations de pétrole brut et de charbon. La totalité du fret enregistré sur la période analysée s’établit à 84,9 Mt. Le recul du vrac est à peine compensé par le conteneur (2,7 MEVP, – 0,2 %). Si les infrastructures portuaires portugaises ont toutes souffert d’un tassement de leurs activités, elles ne sont pas infligées...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous