Alors que les experts de Bruxelles et des grandes institutions financières dressent un triste bilan de la situation italienne, anticipant cette année une décélération plus importante encore, les données publiées par les autorités portuaires italiennes reflètent à l’inverse le dynamisme de l’économie transalpine de leur secteur. À Ravenne, Venise, Trieste, Gênes et Savone, le trafic de marchandises a sensiblement augmenté en 2018 par rapport à 2017. Dans l’ancienne cit...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous