« La déprime règne », ont commenté ces derniers jours les analystes du Baltic Briefing, à la lumière de ce qu’il se passe sur des marchés affolés. Les différents indices phare du secteur maritime compilant les prix pratiqués sur les principales routes maritimes, selon les catégories de marchandises, ont dansé la gigue dans des directions opposées. Le Baltic Dry Index (BDI), indice de référence pour le transport du vrac sec (minerais, charbon, métaux, céré...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous