La perte du caractère communautaire de l’immatriculation britannique pousse certaines compagnies à prendre le large. La compagnie britannique P&O Ferries a annoncé en début d’année sa décision de transférer l’ensemble des six navires opérant sur la Manche sous pavillon chypriote « pour des raisons opérationnelles et comptables », y compris « des dispositions beaucoup plus favorables sur la taxation au tonnage », avait invoqué la société pour justifier le choix de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous