Le port demeure un écosystème complexe, vivant et versatile. Sa gouvernance est au cœur de revendications légitimes pour exprimer des intérêts et défendre des propositions. Et dans bien des cas, à travers le monde, la tutelle régalienne et le centralisme politique continuent de chercher la « bonne formule » qui permettrait cette hypothétique synthèse, synonyme d’une gouvernance équilibrée et efficace. Plusieurs formules de mixité publique-privée ont été test...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous