L’État semble rencontrer quelques difficultés à renouveler les directions de ses Grands Ports maritimes, dont les mandats parviennent à échéance en Métropole. Serait-ce symptomatique de quelques failles du système? Paul Tourret : La presse témoigne en effet du fait que le renouvellement s’avère complexe. Il y aurait comme un problème de stock. Comment un grand État administratif peut-il peiner autant à organiser son roulement pour une poignée de postes? Le bon sens et la connaissance...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous