Les ports nord-européens relèvent en général du secteur public (État ou municipalités), ils tendent à muter de plus en plus vers un modèle dit Landlord (terminologie de la Banque mondiale), dans lequel l’autorité portuaire est propriétaire de l’infrastructure et des terrains, loués à des opérateurs privés dans le cadre de concessions. La superstructure appartient à l’opérateur privé qui exploite le terminal. Le modèle purement privé est rare (...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous