Le 18 mai 2018, le ministre des Finances de Basse-Saxe, Reinhold Hilbers, s’agite, furieux, à la tribune du parlement de la région côtière. « La NordLB ne se trouve pas en mode de crise et on ne peut parler de sauvetage bancaire dans le cas présent », assène celui qui siège aussi au conseil de surveillance d’un établissement bancaire incontournable pour le financement de l’économie maritime. On ne sait si depuis, le ministre a mangé son chapeau. Mais un an plus tard, la banque, qui avait d...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous