Contrairement à ce qui avait été d’abord annoncé, le coût de raccordement des terminaux au réseau gazier national ne sera pas supporté par les exploitants mais, dans un premier temps, par les gestionnaires du réseau. Parallèlement, ces derniers se voient autorisés à reporter les coûts de construction et de maintenance sur la facture des consommateurs. Selon le communiqué du gouvernement fédéral, ce coût est évalué à moins de 0,01 ct/kWh, ce qui n’aura...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous