Après une année affectée par le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, les échanges en ce début d’année apportent une bouffée d’air au vrac sec et donnent de l’espoir aux propriétaires de vraquiers. Selon un récent rapport de Bimco, une des plus importantes fédérations internationales d’armateurs, les exportations de soja en février – 6,1 Mt (2,9 Mt en février 2018) – ont été les plus élevées jamais enregistrées...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous