Bien qu’en déclin, le breakbulk reste un trafic lucratif. Il suscite donc des convoitises. En position de force en Europe du Nord pour le conventionnel, Anvers doit désormais composer avec les prétentions de ses voisins, notamment Rotterdam et Flessingue, fortement intéressés par ces trafics à la valeur ajoutée nettement supérieure à celle des expéditions en conteneurs. L’ensemble North Sea Port (Flessingue/Terneuzen/Gand) revendique son leadership à l’échelle européenne avec un trafic...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous