« Exceptionnel par la route… ordinaire par la voie d’eau »: tel est l’argument de VNF pour promouvoir le transport fluvial de colis lourds qui, par la route, nécessiteraient l’organisation de convois exceptionnels. Même sur les plus petits canaux qui maillent une grande partie du territoire français, le transport d’une pièce de 150 t est une formalité. Pour les transports de générateurs EDF, le transporteur fluvial CFT a ainsi utilisé pendant des décennies un automoteur de 38 m, le Porthos...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous