Vous êtes le manutentionnaire d’AcelorMittal à Fos et vous avez développé depuis quelques années un département breakbulk. Pourquoi? Jean-Claude SARREMEJEANNE: Arcelor Mittal représente une part importante de notre activité, avec en entrée, environ 9 Mt par an et 130 escales de vracs sec, charbon ou minerai à destination de l’usine ArcelorMittal, et en sortie, 2,4 Mt en conventionnel, bobines d’aciers et brames. Pour ne pas dépendre d’un seul client, on s’est lancé sur le march...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous